» Rachat credits responsable » Guide rachat credits responsable » Rachat de crédits » Rachat credits Montpellier » Rachat credits Marseille

Perception du métier d’IOB par rapport aux banques

Bien que possible, la banque de dépôt est rarement le meilleur interlocuteur en matière de rachat de crédit pour ses clients. En effet, le demandeur est pour elle un « client captif », à qui elle ne propose pas les meilleurs taux du marché souvent pour cause de mauvaise gestion du budget et de taux d’endettement élevé.

Le métier d’IOBSP entre-t-il en concurrence directe avec celui du conseiller bancaire?

AAALe courtier rachat de crédit fait quand à lui jouer la concurrence entre les différentes banques de rachat de crédit pour obtenir des taux attractifs pour ses clients. Il est rarement attaché à un seul organisme de restructuration, mais à plusieurs grâce à son statut de mandataire non exclusif. Par ailleurs, les banques classiques ne connaissent pas très bien le secteur très spécialisé du rachat de crédit immobilier ou du rachat de crédit hypothécaire, mais aussi du rachat de crédit à la consommation, qui est au départ surtout occupé par des établissement anglo-saxons.

On pourrait penser que le métier de courtier en rachat de crédits qui exerce en tant qu’ intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP), entre directement en concurrence avec celui du conseiller clientèle dans une agence bancaire. Mais dans la pratique, ils sont plus complémentaires que concurrents. Et même, les opérations de regroupement de crédit sont au contraire encouragés par les banques qui peuvent ainsi apporter des solutions durables à leurs clients se trouvant en situation délicate d’endettement excessif.

Les banques trouvent ainsi le moyen de désendetter leurs clients et de les faire repasser sous le taux de 33% d’endettement qui est le taux au-delà duquel les banques n’ont en théorie plus le droit d’accorder de nouveaux crédits.Le rachat de prêts et la restructuration de dettes sont des solutions concrètes pour désendetter les clients et donnent à ces mêmes clients la possibilité de souscrire éventuellement à un contrat d’épargne afin d’envisager un avenir serein. Effectivement, par la restructuration, le disponible à vivre par personne et par mois augmente, ce qui permet au banquier de proposer des solutions d’épargne, chose tout à fait impensable avant. Bien entendu, il est déconseillé après une consolidation de crédits de contracter de nouveaux crédits.

Conclusion

Ainsi la plus grande part des banquiers traditionnels français, méfiant envers leurs clients surendettés, dont la gestion du compte est dégradée, préféreront les renvoyer vers des sociétés spécialisées dans le courtage en rachat de crédits plutôt que, de prendre le risque de se retrouver à gérer des dossiers épineux et complexes.

Simulation rachat credits

 
» Le guide du rachat de crédits responsable » Rachat de crédits responsable