» Rachat credits responsable » Guide rachat credits responsable » Rachat de crédits » Rachat credits Montpellier » Rachat credits Marseille

Les frais bancaires: les comprendre, connaître les conséquences et ainsi mieux les éviter

Les tarifs établis par votre banque

Lors d’une ouverture de compte ainsi que chaque année, votre banque est dans l’obligation de vous communiquer les tarifs appliqués à l’ensemble de ses services et parmi eux les frais concernant les comptes débiteurs autrement dit les charges que vous devez acquitter en cas de découvert bancaire.
Si la plupart du temps votre conseiller bancaire vous autorise ce découvert, ce dernier est limité en montant et en durée. Le montant plancher dépend en grande partie de votre situation financière et plus précisément vos revenus. La durée limite est déterminée par la banque et elle est appliqué à tous les clients sans distinction. En contrepartie de cette autorisation de découvert, vous serez soumis à divers frais.

Tout d’abord, sachez que votre banque définie un taux d’intérêt applicable au solde débiteur de votre compte. Ce taux est de l’ordre de 17% par an. Bien entendu ce taux est à ramener à la journée, pour chaque jour de découvert, votre banque applique ce taux à votre solde débiteur.
Lorsque vous dépassez l’une des conditions (montant ou durée) établies par votre établissement bancaires, alors les frais se cumulent rapidement. En plus des intérêts débiteurs(AGIOS) qui continuent à alourdir votre déficit budgétaire, toutes les opérations qui s’ajouteront au débit en cours seront soumises à des frais élevés. Chaque paiement par carte bleue sera facturé entre 7 et 9.50 euros. Il est donc fortement déconseillé d’utiliser votre carte bleue en cas de dépassement de découvert.

De surcroît vous recevrez sans nul doute des courriers vous informant de l’irrégularité de votre situation et surtout des conséquences potentielles.
Enfin, votre banque a le droit de rejeter les mouvements au débits(prélèvements ou chèques qui se présentent au débit du compte). Et ces rejets sont aussi associés à des frais, environ 20 euros par rejet de prélèvement et 5 euros en cas de rejet de chèques.

Les conséquences d’un solde débiteur

Vous devez avoir connaissance de ce que peut engendrer une situation longue de découvert. C’est surtout dans le cadre des rejets de prélèvements et chèques que les conséquences peuvent être lourdes. Ainsi, un rejet de chèque entraîne automatiquement un fichage Banque de France ce qui limite beaucoup votre droit bancaires.

Effectivement, dans le cadre d’un fichage sur le fichier national des incidents bancaires, vous ne bénéficiez plus de l’ensemble de vos moyens de paiement (chéquier et carte bleue hormis la carte Electron). De plus l’octroi d’un crédit vous sera impossible. En cas de rejet de prélèvements, alors les organismes émetteurs risquent de vous facturer des pénalités de retard de paiement.

Comment éviter les frais bancaires ?

La gestion de votre compte en « bon père de famille » évite normalement les situations de découvert longues ou récurrentes. Mais cela est parfois insuffisant compte tenu de la conjoncture actuelle et des aléas auxquels nous devons faire face au cours de toute une vie. En effet comment pallier à une perte soudaine de revenus ou bien à l’augmentation des charges courantes. Si vous êtes souvent à découvert, que vos charges de prêt se révèlent lourdes compte tenu de vos revenus mensuels, alors le rachat de crédits est sans nul doute la solution pour éviter l’accumulation des frais bancaires et tout ce que cela engendre. Grâce au rachat de crédit, vous diminuez visiblement votre mensualité globale d’emprunt. Ce n’est plus des charges mais une charge de prêt que vous devez honorer. Ce qui facilite la gestion de votre budget et évite les doublons (assurance emprunteur).

Simulation rachat credits

 
» Le guide du rachat de crédits responsable » Rachat de crédits responsable