» Rachat credits responsable » Guide rachat credits responsable » Rachat de crédits » Rachat credits Montpellier » Rachat credits Marseille

Le crédit au fil des siècles

L’histoire du crédit trouve sa source, il y a plusieurs millénaires!

Tout commence en -11.000 avant Jésus Christ, dans la région du croissant fertile où un réchauffement climatique a favorisé l’apparition progressive de plantations céréalières (blé, orge, son..). Le système monétaire existe depuis des millénaires, et dès les premiers échanges, on trouve un moyen de paiement afin de mesurer la valeur des denrées.

Cet article, le premier d’une série consacrée à l’histoire du crédit, vous propose de plonger dans l’univers de la monnaie et du crédit à travers le temps.

Les premiers échanges: l’émergence du système monétaire et financier

Les sumériens, habitants de la Mésopotamie ont très vite profité de cette manne pour développer leur culture du commerce qui y est associé.

C’est ainsi, par la naissance de l’Agriculture qui a permis aux Hommes de se sédentariser. L’échange de denrées devient alors primordial. En effet, chaque individu cherche à échanger les biens qu’il a en excédent contre ceux dont il a besoin.

Hors le Troc ne répond pas entièrement à cette nécessité de survie. De ce fait l’offre et la demande ne s’adaptent pas mécaniquement sur le marché.

La monnaie: un outil indispensable pour commercer!

La création des unités de valeur vont permettre de combler ce manque, et c’est en se basant sur des denrées rares existantes sur le marché commerciale que les premières monnaies sont alors crées.

Par exemple, dans les contrées montagneuses, les coquillages deviennent l’unité d’échanges par excellence et très vite certains biens font l’objet d’un fort engouement pour ces populations. Ces denrées sont très recherchées et deviennent donc des unités de valeur « phare ».

« Les lois galloises détermine l’acquittement de la dette en tête de bétail, ou encore, dans les lois irlandaises en bétail ou en servantes, avec une présence non anodine de l’utilisation des métaux précieux dans les deux camp. Les codes germaniques utilisent exclusivement les métaux précieux. Les codes russes  procéder aux règlements en argent et en fourrures, d’après une gradation qui descendait de la martre de l’écureuil. » Extrait du livre « Dette 5000 ans d’histoire » de David Graeber.

Comme l’ont prouvé de nombreuses investigations archéologiques, les métaux précieux sont depuis des millénaires la référence en matière monétaire. C’est d’abord le « cuivre » qui fait office de mesure de la valeur, puis on lui préfère le « fer » avant de se tourner massivement vers « l’or ».

D’ailleurs, jusqu’en 1971, la monnaie de référence des échanges internationaux, le dollar, était indexé sur l’or.

L’Ecriture: les premiers pas vers la comptabilité!

Les échanges entre hommes impliquent une nécessaire communication orale et écrite. L’utilisation d’outils abstraits devient un réel besoin afin de comprendre et se faire comprendre.

Ainsi, les premières Écritures voient le jour en -6000 avant Jésus Christ dans la région de l’actuelle Irak et en Egypte. C’est par le biais des lettres et des chiffres bien plus tard que les personnes vont nommer et comptabiliser les récoltes.

Cette comptabilité primitive permet à l’Homme d’établir des prévisions et de définir des cycles économiques, et les premières monnaies fiduciaires apparaissent à cette époque.

cDans e sens, la monnaie prend un caractère scriptural basé sur des valeurs étalons.

Le Crédit: Une alternative financière apparue bien plus tôt qu’on le croit

Déjà en -2100 avant Jésus Christ, la Cité Etat d’Ur en Mésopotamie met en place un mécanisme de crédit.

A Ur les récoltes agraires ont été conséquentes, et il fut alors décidé que l’excédent issu des récoltes serait prêté dans le but de dégager des intérêts débiteurs afin de permettre le financement d’investissement immobilier tels que la construction de temples ou bien l’achat de métaux pour l’armement militaire. La ville d’Ur s’inscrit alors dans un réel développement économique.

Ce plébiscite pour les investissements immobiliers a pour objectif d’étendre la zone d’influence de la Cité-Etat. Les premiers systèmes de financement par emprunt rentrent déjà dans un cadre légal et législatif. Effectivement, le crédit répond à de réelles obligations.

Ainsi, le code Hammurabi encadre les taux d’intérêts qui s’appliquent aux prêts d’argent ou de semences. Ce texte de lois a été formulé et rédigé en grande partie par le souverain du même nom qui régna sur la civilisation babylonienne de 1792 avant Jésus Christ à 1750 avant Jésus Christ. Bien plus qu’un simple code juridique du commerce et de la monnaie, il intègre un corpus de règles encadrant l’ensemble des activités de la vie en Société (le travail, le commerce…).

D’ailleurs, le code Hammurabi a encore une grande influence de nos jours sur les lois encadrant les conditions de vente, de location ou bien sur la notion de taux d’intérêt dans le cadre des emprunts. Il est bien souvent considéré comme la genèse du système capitaliste et son institutionnalisation dans la sphère publique.

Cet ensemble de textes juridiques intègre également des peines juridiques et pénales en cas de fautes qui sont toujours précédées d’un procès. Pour illustrer l’influence de ce texte, il faut savoir que la loi du Talion reprise dans la Bible deux mille ans plus tard, est déjà énoncée dans le code babylonien.

On voit apparaître à cette époque la notion de « dépôts sacrés », et les textes historiques nous démontrent que les structures religieuses, telles les temples, constituent de véritables institutions financières.

En plus de leur fonction de gardien des cultes, ces derniers joue un rôle primordial pour garantir la bonne marche des opérations de crédit. Les temples qui existaient au deuxième millénaire avant Jésus Christ sont donc les premières banques de l’Humanité. De ce fait, ils sont les garants des premières monnaies scripturales.

De la monnaie scripturale à la monnaie fiduciaire

La monnaie scripturale a permis aux Etats de se développer grâce à une facilité de gestion administrative des dettes et créances. Cependant, ce système monétaire pose problème dés lors que l’on envisage des échanges économiques entre individus.

L’expansion du Commerce rend indispensable la création d’un système plus simple pour faciliter les transactions directes entre les acteurs, et la monnaie divisionnaire répond parfaitement à ce besoin.

Pour rappel, à l’échelle régionale, la denrée rare par excellence faisait office de monnaie et il était donc nécessaire de trouver une référence universelle. C’est l’or qui fût choisi comme étalon pour ses nombreux atouts. La rareté de ce métal, sa constance dans le temps et bien entendu sa grande beauté en font une valeur précieuse.

L’or a aussi le mérite d’être divisible en pièces et de surcroît, le recourt à une forme monétaire standardisée permet de renforcer la confiance des personnes dans les transactions financières. Par exemple en Asie mineure au septième siècle avant Jésus Christ, les premières pièces en métal circulent dans des citées majeures comme les villes de Millet ou bien Éphèse.

La trilogie du crédit:
Le crédit au fil des siècles (Partie 1)
L’influence des civilisations antiques sur les échanges internationaux (Partie 2)
La spéculation financière: indissociable du système économique (Partie 3 )

Simulation rachat credits

 
» Le guide du rachat de crédits responsable » Rachat de crédits responsable